Pourquoi attendre pour façonner sa vie ?

Souvent, les changements de vie sont déclenchés par un évènement marquant.

Pourquoi attendre un revers de vie pour commencer à façonner sa vie ?

Bien souvent, comme on l’a vu, on prend sa décision de changer de vie après un évènement qui nous a rendu malheureux.

Pourtant, on l’a senti venir, cet évènement … Une dépression nerveuse, un divorce, un gros pépin de santé, un licenciement … Bref, la conclusion d’une situation négative, la fin d’une spirale qui nous a entrainé “au fond du trou”. Mais on n’a pas su l’anticiper. Surtout, on n’a pas su anticiper les conséquences que cela aurait sur notre vie.

Et là, on se dit : “Il faut que je change ma vie. Cela ne peut plus durer !”, mais tardivement, malheureusement. Et le changement est donc beaucoup plus difficile à opérer. Les dégâts causés par la situation peuvent laisser des traces gravées en nous. Parfois, ces dégâts sont irréversibles.

Pourquoi attendre de se trouver dans cette situation pour décider de prendre sa vie en main ? Alors que cela fait des semaines, voir des mois que l’on se sent de moins en moins bien, que l’on vit de plus en plus mal cette situation …

Façonner avant le pétage de cable En fait, on sait que l’on subit sa vie au quotidien. On voit, à la réaction des autres, que l’on est en train de changer. On se pose des questions. Souvent, on se sent si malheureux que l’on s’isole. Mais on ne fait rien. Pourquoi ?

Souvent, c’est parce qu’on a l’impression que les autres ne vont pas comprendre notre état d’esprit. Ou bien on se sent sale (pas capable de préserver son couple, bientôt chômeur, donc à la charge de la société, ou encore malade et donc reclus …), et on n’ose pas en parler aux autres, par pudeur. On se sent victime de cette situation. Et, qui viendrait à notre secours ? On connait les gens, et on sait bien que ce qui les préoccupe en priorité, c’est eux. Alors les soucis des autres …

On a peur de ne pas être écouté. On ne veut pas se faire rabrouer. On ne veut surtout pas de la pitié des autres, ou de leur compassion. Toujours pour la même raison : On vit dans le regard des autres ! Alors, on garde notre mal être pour soi, on le laisse nous détruire à petit feu, jusqu’au “pétage de câble”.

Si l’on y regarde bien, tous ces sentiments sont issus de l’hémisphère droit de notre cerveau. Ce sont des émotions. Hors, qui a dit que la prise de décision se faisait avec des émotions ?

Il est très important, dans ce genre de situation, de verbaliser les émotions avec l’hémisphère gauche de son cerveau, pour les transformer en faits. On pourra, ensuite, faire un constat rationnel et prendre les décisions qui s’imposent.

Il ne faut pas attendre d’être à bout de nerfs pour réagir.

C’est dès les premiers symptômes qu’il faut lancer la réflexion. Analyser la situation, trouver ce qui est en train de changer. Voir comment on peut éviter d’aller au clash, et initialiser les changements nécessaires dans sa vie pour retrouver une sérénité quotidienne.

Il ne faut surtout pas attendre d’être au clash. Car là, le mal sera déjà fait et la chute aura été brutale, donc il sera d’autant plus difficile de se relever.

Donc, bougez-vous, si vous êtes dans une phase de votre vie qui vous rend malheureux.

Prenez la maitrise de votre destin !!! Votre destin vous appartient. Ne laissez pas une personne ou une situation vous guider sur une route dont vous ne voulez pas. Réagissez !!! Et décidez de façonner votre vie.

Sunrise pour façonner sa vie Comment ? En décidant de vous changer vous-même. Cela commence d’abord par des détails (prendre du recul, prendre plus de temps pour soi, pour entretenir son corps, pour réfléchir aux solutions envisageables, parler avec des personnes de confiance, méditer …)

Ces détails, en s’accumulant, vont devenir des changements plus importants qui vont vous amener graduellement à de réels changements de vie. Ne considérez pas votre problème dans sa totalité en essayant de le résoudre en une seule fois. Soyez patient, découpez ce problème en “mini problèmes”, il vous sera plus facile de trouver des solutions, et vous avancerez doucement, mais surement vers les changements à effectuer.

Ce sera l’idée forte du jour.

Nous verrons, dans les prochains articles, comment changer ces détails avec des exemples concrets.

Je vous souhaite une belle semaine pleine de bonheurs et de partages.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *