Les 3 caractéristiques principales du cerveau (2ème partie)

Bonjour,

Suite à mon article précédent, et pour une compréhension totale du processus intellectuel du changement de vie, il est bon d’éclairer la description de notre cerveau sous un angle encore différent :

Le cerveau droit et le cerveau gauche:

En effet, généralement, on place le “conscient” dans la partie gauche de notre cerveau, et le “subconscient” dans la partie droite de notre cerveau.

On sait ce qui compose notre conscient et notre subconscient (voir l’article http://façonner-sa-vie-a-tout-age.fr/les-3-caractristiques-principales-du-cerveau/ ), développons un peu plus notre analyse en explorant ce qu’il y a dans les hémisphères gauches et droits de notre cerveau :

Explorer pour façonner

 

L’hémisphère gauche :

o Il est considéré comme le siège de la logique, de la capacité à raisonner.

o Il est le calculateur personnel.

o C’est le cerveau analyste, celui par lequel nous nous éduquons.

o Il sélectionne les données et les traite, successivement, en fonction du système de références qui lui a été fourni.

o Il est aussi le siège du langage parlé.

o Il a un fonctionnement analytique et séquentiel.

C’est donc bien la partie cartésienne de notre cerveau. C’est là que naissent nos questions, c’est là que se déroulent nos réflexions sur la vie, nos analyses de la situation. C’est notre centre de prises de décisions. L’objectivité dont nous sommes capables de faire preuve est placée ici.

L’hémisphère gauche ne fonctionne que lorsque l’on est conscient. Bien sur, il faut être éveillé pour être conscient et mettre en route la machine à analyser et à décider.

Ainsi, avant de prendre une décision de changement de vie, c’est dans cette partie de nous que va se dérouler toute l’analyse de nos ressentis et de nos constats.

Car, ne l’oublions pas, nos réflexions sont alimentées par des éléments concrets (outils professionnels pas adaptés, moyens financiers trop faibles pour réaliser ce projet familial, trop peu de temps à passer en famille, etc. …), mais aussi par notre ressenti, nos émotions, notre subjectivité (émis par l’hémisphère droit).

Imaginer sa vie

L’hémisphère droit :

o Il est considéré comme le siège de l’affectivité, de l’émotivité, des sensations.

o Là, réside l’image « idéale » de nous-mêmes.

o Là, s’exprime notre égo. o Il est le cerveau des images et des sensations.

o Il fonctionne par synthèse, appréhende simultanément l’univers et cherche à le globaliser.

o Il ne sélectionne pas les informations, il les capitalise.

Ainsi, si nous apprenons à l’école et par l’expérience de la vie, à faire grandir notre cerveau logique, nous avons du mal à faire grandir notre MOI affectif.

Les manifestations en sont différentes, mais notre âge affectif n’a pas plus de quatre ans.

A quatre ans, on bouscule un petit camarade de classe parce qu’il nous embête, mais à quarante ans, on est capable de se disputer avec quelqu’un pour un regard ou un manque de respect…

L’hémisphère droit fonctionne que l’on soit éveillé ou endormi. Et il communique ses informations à l’hémisphère gauche lorsque celui-ci est en mesure de les recevoir, relax et pas occupé à travailler pour résoudre des problèmes ou autre .

Ainsi les moments les plus propices pour la communication entre les 2 hémisphères sont pendant le sommeil, ou lorsque nous effectuons une tâche routinière (à l’aide de notre préconscient), comme conduire sur autoroute, ou faire du sport.

Comme cette partie-là de notre cerveau capitalise sur nos sensations, nos sentiments, notre égo, il faut s’en méfier terriblement.

Pourquoi ? Tout simplement parce que nous sommes souvent tentés de prendre nos décisions par rapport à un ressenti, à un instant “T”. Et que ce ne sont pas ces décisions qui façonnent le mieux notre vie.

Ou plutôt, si nous prenons des décisions basées sur un ressenti plutôt que sur un constat, il y a de fortes chances pour que ces décisions ne soient pas adaptées à nos besoins et que le changement opéré ne soit pas cohérent, ou ne réponde pas à nos aspirations.

Se questionner pour façonner sa vie

Comment faut-il faire ?

Nous verrons dans un prochain article comment s’opère le processus de prise de décisions pour un changement de vie optimisé.

L’idée forte que je vous propose aujourd’hui est :

Savez-vous faire la différence de provenance des réflexions qui vous viennent à l’esprit. Hémisphère droit ou gauche? Entrainez-vous à le détecter chez vous, mais aussi chez les autres …

Je vous souhaite une semaine pleine de bonheurs et de partages.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *