La PNL pour mieux faconner sa vie – Le Rapport – (partie 2)

Bonjour,

Voici la deuxième partie de mon partage d’expériences de l’utilisation de l’outil PNL :

Warning-pour-faonner-sa-vie_thumb1

Avertissement au lecteur :

Ce document est la synthèse des connaissances acquises au cours de formations, de mes expériences professionnelles en management en entreprise, et de mes expériences de vie dans mon cercle privé. Il est le fruit de l’alliance de ma mémoire et de mon interprétation personnelle. C’est un élément important à prendre en compte pour sa lecture.

Créer le Rapport:

Pour communiquer efficacement, il est nécessaire de faire la différence entre les mots connotés (abstraits), et les mots dénotés (concrets).

Les hommes politiques utilisent souvent des mots connotés. Ces mots peuvent avoir une signification différente selon la personne qui les entend, et la définition en termes sensoriels qu’elle lui donne. (Exemple : Devenir riche).

Les mots dénotés sont beaucoup plus précis. « Table » évoque un meuble spécifique. La votre sera peut-être en matériaux différents que la mienne, mais nous serons d’accord sur ce qu’est une table, et sur son utilisation.

Les mots connotés ont plusieurs sens, tandis que les mots dénotés sont clairs et précis.

Les mots connotés sont employés pour emporter l’adhésion, les mots dénotés pour obtenir des éclaircissements, donner des instructions.

Un but se définit avec des mots connotés, un objectif avec des mots dénotés.

L’élément principal de la communication est : Le Rapport.

Lorsqu’il est absent, il devient la priorité numéro 1 de la communication. Sans Rapport, pas de communication constructive, personne n’atteindra son objectif.

Façonner sa vie en s'ouvrant à l'autre

Comment créer le Rapport ?

En réalité, vous le faites très souvent. Etablir
le Rapport semble être une tendance naturelle chez
les gens quand ils sont en groupe.

Quelles sont les composantes du Rapport ?

Le rapport repose sur la confiance mutuelle dans la capacité de chacun à assumer sa tâche.

RAPPORT – COMPETENCE – CONFIANCE.

Exemple : collaborateur semble ne pas comprendre ses missions ; que faire ?

Il faut trouver l’objectif du collaborateur : Fait-il un concours ? Me prend-il pour un imbécile ? Est-ce pareil dans sa vie privée ? Essaie-t-il de me rendre fou ? Il sait ce que je veux, et fait exactement le contraire…A-t-il réellement comme objectif de conclure ?

Dois-je lui apporter plus de formation ? A-t-il les compétences pour ce job ? Ai-je bien adapté mon langage au sien ? Sait-il bien adapter son langage à celui de son interlocuteur ?

Dois-je trouver un autre collaborateur dont les désirs s’adapteront aux miens ?

Je peux poser ces questions avec agressivité,(pas de création de rapport)

Ou tout simplement avoir une conversation calme dans le but de recueillir plus d’informations.

Si je fais preuve d’empathie et de sympathie, je mettrai à jour des informations qui me permettront d’établir un climat de confiance, et le Rapport pourra en découler.

Rigolus pour façonner sa vie

Les différents niveaux de Rapport :

– Séduction

– Vraiment chaleureux

– Agréablement chaleureux

– Assez chaleureux

– Identification

– Compréhension

– Tiède

– Neutre

– Froid

– Douloureux

Les niveaux en vert sont les niveaux de Rapport conseillés pour une harmonie dans la communication que ce soit en situation de communication privée ou en entreprise.

Si vous raisonnez en communiquant avec autrui et essayez vraiment de créer une harmonie, ces éléments sur la composition du Rapport vous seront vraiment utiles.

J’espère vous avoir donné envie de découvrir la suite … Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager et à le commenter.

Je vous souhaite une belle semaine, pleine de bonheurs et de partage.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Ce contenu a été publié dans Communication. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *