Façonner sa vie en se parlant

Bonjour,

C’est un coup de gueule que je voudrais pousser aujourd’hui.

Les gens ne se parlent pas et s’isolent volontairement !

Je m’explique :
Comme chaque matin, ce matin, je suis allé marcher (marche sportive) le long de la côte, au rythme des vagues, en respirant les embruns et en écoutant les bruits de la nature.
D’habitude, j’y vais très tôt, et ne rencontre que rarement d’autres personnes. Mais ce matin, réveillé en retard, j’y suis allé plus tard, et, comme nous sommes en été, il y avait plus de marcheurs et joggeurs que d’ordinaire.

Façonner sa vie en communiquant

Chaque fois que je croise une personne, je dis “bonjour!” avec un grand sourire, et en la regardant. Un bonjour sincère et joyeux.
Ce faisant, j’espère toujours apporter un peu de convivialité. Pour moi, c’est aussi une marque de politesse, de reconnaissance de l’autre, et de respect…
Et bien figurez-vous que je n’ai obtenu, en moyenne, que une réponse sur dix !!!

Je trouve cela triste et désolant !

En effet, comment peut-on espérer façonner une société meilleure, plus conviviale et solidaire si l’on n’est même pas capable de partager un “bonjour” ou un sourire avec un inconnu ? Il me semble qu’il s’agit là d’un manque de respect notoire.
J’ai foi en l’être humain, et suis convaincu que notre attitude positive envers autrui est essentielle à la construction d’un bonheur quotidien (pour nous et pour les autres).
Je crois également que, d’une manière générale, les gens sont repliés sur eux-même par timidité ou peur de l’autre, et qu’ils en sont malheureux. Aussi, est-ce pour moi un moyen de leur tendre la main.
C’est pourquoi je suis scandalisé de voir que tous ces gens (en tous cas dans ma région), préfèrent détourner le regard plutôt que de saluer en retour un inconnu. Je crois que c’est l’un des meilleurs moyens de contribuer à couper le lien social.

Façonner sa vie en parlant
L’ignorance de l’autre n’a pour effet que de générer  colère ou frustration chez une personne qui cherche à maintenir ce lien social vivant et porteur de joie.
Sans compter que cette ignorance affichée contribue à se couper du reste du monde et génère un égoïsme grandissant.
N’êtes-vous pas heureux de recevoir de bon matin un “bonjour” joyeux et enthousiaste, surtout venant d’un inconnu ?

Façonner sa vie à tout âge en restant à l’écoute des autres

J’ai lu, un jour, un reportage sur les Hopis, un peuple amérindien vivant dans le désert de l’Arizona. (Hopi signifie : “Peuple de la paix”).
Les paroles retranscrites dans ce texte sont restées gravées dans ma mémoire, et sont devenues l’un de mes préceptes de vie.
Je les partage ici :
Lorsque vous rencontrez quelqu’un, saluez-le avec quelques paroles aimables. Peu importe que ce soit un inconnu ou une de vos connaissances.
Affranchissez votre esprit de toutes mauvaises pensées, peurs ou craintes, envers autrui. Montrez-vous généreux en tout, évitez de blesser les autres.
Quelle que soit l’impression qu’ils vous donnent, eux aussi ont connu des moments difficiles et la vie leur a beaucoup appris. Parlez, et ne les laissez pas seuls …”

Bien que (ou surtout parce que ?) ce peuple vive dans des conditions difficiles, qu’il ne soit pas envahi par le consumérisme et la “civilisation”, je trouve qu’il a une pensée juste, cohérente, et pleine de sagesse.

Façonner sa vie en s'ouvrant à l'autre

Peut-être êtes-vous l’une des personnes que j’ai
croisée ce matin.
Alors, que ces paroles soient de la nourriture pour
votre pensée…
Peut-être que demain vous ne détournerez plus
le regard lorsqu’un inconnu vous enverra un
“bonjour” jovial et sincère, et peut-être le lui rendrez-vous…

Ouvrez-vous aux autres et contribuez à tisser ce lien social que trop de personnes s’ingénient à détruire.

Ce sera l’idée forte du jour. Je vous souhaite une belle semaine, pleine de bonheurs et de partage.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *