Façonner sa vie, 3 étapes de réflexion:

Bonjour,

Hé oui ! comme vous vous en doutez, si vous souhaitez façonner votre vie, il faut réfléchir et analyser chaque situation qui vous pose questions. Pour cela, j’utilise une méthode que je souhaite partager avec vous.

Bien sur, il est toujours préférable d’appliquer cette méthode avant d’agir. Mais, comme, bien souvent, on agit “instinctivement”, sans prendre le temps d’anticiper, on applique cette méthode après …

La méthode d’analyse “fait, cause, conséquence”:

Souvent, on se trouve dans une situation qui nous étonne, nous trouble, ou nous gêne. On se demande comment on a pu en arriver là. Il peut s’agir de discordes avec autrui, de situation que l’on trouve “invivable”, ou bien encore, on se sent en état d’échec, dans des situations négatives.

Pour éviter que cette situation ne se renouvèle, il y a une logique d’analyse à appliquer.

Façonner sa vie en anticipant

On peut également se trouver dans une situation très positive. On a réussi un projet, on a vécu une victoire en ne fumant pas de la semaine, on a eu du succès lors d’une négociation, ou bien on se sent particulièrement bien à cet instant “T”.

Pour permettre que cette situation se renouvèle, on peut appliquer la même méthode d’analyse.

Etape 1:

– Verbaliser la situation telle qu’on la vit à cet instant “T”. Savoir interpréter cette sensation que l’on a (négative ou positive), donc venant de l’hémisphère droit de notre cerveau, pour la retranscrire par des faits (hémisphère gauche de notre cerveau). Etre capable de définir clairement la situation que l’on vit, c’est la vivre en pleine conscience. Exemple négatif: “J’ai une communication conflictuelle avec une personne”. Ou bien, exemple positif: “J’ai réussi à arrêter de fumer pendant une semaine”. Une fois verbalisée, cette sensation devient un fait. Donc, un élément que l’on peut analyser et modifier, ou bien sur lequel on peut capitaliser.

Etape 2:

-Trouver quelle en est la cause. En effet, chaque fait a une cause. Mais souvent, on fait les choses sans y penser réellement. On va réagir de telle ou telle manière sans savoir pourquoi. On n’y pense même pas … Et on se retrouve dans une situation qui nous pose problème.

Sans vouloir contrôler tous nos faits et gestes, il est bon de réfléchir aux mécanismes qui nous ont fait agir ou réagir, afin d’être en mesure de ne plus les reproduire si ils nous emmènent dans une situation négative ou douloureuse. Ou au contraire, afin de pouvoir les reproduire si ils nous amènent dans une situation positive avec des sensations de bonheur.

Une fois que l’on a trouvé la cause (pourquoi ai-je agi ainsi ? Comment ai-je fait pour ne pas fumer cette semaine ?), on doit la comprendre et la définir clairement par des mots qui nous aideront à la faire exister physiquement (hémisphère gauche du cerveau).

Etape 3:

Constater la conséquence. “Quelle est la conséquence de l’action que j’analyse ?” Pour une situation négative par exemple de discorde avec une personne, constater les émotions négatives que l’on ressent : Cela peut être que j’en suis malheureux, que je rend cette personne malheureuse, que le projet que l’on avait avec cette personne tombe à l’eau … Donc, il ne faut plus que cela arrive. Il faut l’éviter.

Pour une situation positive par exemple ne pas fumer de la semaine quand on a pour objectif de cesser de fumer, constater les émotions positives ressenties : J’ai plus de souffle, je me sens mieux le matin au réveil, mes vêtements ne sentent plus la cigarette, mes relations avec les autres (non fumeurs) s’améliorent … Donc, il faut reproduire cette situation le plus souvent possible.

Une fois que vous avez bien défini les conséquences, vous savez plus clairement ce que vous voulez éviter de reproduire, ou, au contraire, ce que vous souhaitez renouveler.

Il devient donc facile d’éviter ou de reproduire une situation en en connaissant la cause, et en travaillant sur cette cause.

Façonner sa vie en réfléchissant

Cette méthode m’a permis, de nombreuses fois, de corriger ma trajectoire, de changer des détails dans mon comportement, pour m’améliorer ou tout simplement reproduire des actions positives que j’ai pu effectuer. C’est une méthode indispensable pour façonner sa vie.

Un exemple concret : Aujourd’hui, j’ai un rendez-vous important pour une négociation ardue. Mais je ne me sens pas en forme. Ca, c’est le fait.

Quelle en est la cause ? Je me suis couché tard la veille, et j’ai mal dormi, préoccupé par ce rendez-vous à venir.

Quelle en sera la conséquence ? Je vais surement être moins performant dans ma négociation. Ce n’est pas mettre tous les atouts de mon coté !!!

Comment éviter cette conséquence ? En agissant sur la cause. Comme, maintenant, je la connais, c’est très facile. Si je continue à me demander pourquoi  je ne suis pas en forme aujourd’hui sans être honnête avec moi-même, sans m’avouer que c’est parce que je me suis couché tard, je ne vais pas être capable de verbaliser cette cause, donc je ne serai pas à même d’éviter la conséquence …

Là, je sais pourquoi je ne suis pas en forme. A l’avenir, à la veille d’un rendez-vous important, je ferai attention à aller me reposer tôt, ne pas faire la fête, et ainsi, à mettre toutes les cartes de mon côté.

L’idée forte du jour est la suivante : Avant d’agir, imaginez les conséquences de votre action en appliquant l’équation Fait / Cause / Conséquence. Cela vous permettra probablement de vous concentrer plus sur vos motivations et les causes précédent les faits, et d’influer directement sur les conséquences qui auraient pu arriver si vous n’aviez pas anticipé.

Je vous souhaite une belle semaine pleine de bonheurs et de partage.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Ce contenu a été publié dans Développement personnel. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Façonner sa vie, 3 étapes de réflexion:

  1. Sandrine B. dit :

    Merci pour ce partage qui tombe à pic !
    Je prépare pour le mois prochain une conférence, et comme je ne suis pas très à l’aise dans cet exercice, je m’entraîne… et ta technique va m’aider ! En lisant l’article, je voyais mes impressions d’hier défiler dans ma tête, et avec du coup les solutions correspondantes 🙂 . Je n’ai plus qu’à les mettre en pratique 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *