Evacuer son stess pour mieux faconner sa vie

Bonjour,

Ne vous est-il jamais arrivé, le soir, de rentrer à la maison, après une journée de travail et d’accumulation de stress, d’être désagréable avec votre conjoint (e), vos enfants ou vos amis ?

Avez-vous noté leurs réactions ? Ils sont heureux de vous voir, mais vous ne leur laissez même pas le temps de manifester ce bonheur. Votre visage est fermé, vous ne donnez pas envie de communiquer. Et si, par malheur, on vous parle, on se fait renvoyer dans nos 22 mètres.

De manière désagréable, on ressent directement le stress qui vous habite. On ressent cette pression qui pèse sur vous. Même si on n’y est pour rien …

Préserver sa famille pour mieux « faconner sa vie »:

Façonner son stress

 Il est temps de réagir. Ne pensez-vous  pas ? D’autant plus qu’après, plus tard dans la soirée, vous culpabilisez d’avoir été méchant.

Vous vous dites que c’est à cause de votre boulot que vous êtes comme ça avec les autres.  Vous vous dites que les gens qui vous aiment vous comprennent et ne vous en veulent pas d’avoir ces réactions. Et puis zut ! vous avez bien le droit de vous débarrasser de ce stress qui vous a rongé toute la journée !!! Vous faites un travail difficile ! (Pourquoi ? les autres ont un travail facile ? Sans stress ni pression ?) Quelque part, vous agissez en égoïste.

Il faut bien garder à l’esprit que le foyer familial ne doit pas souffrir des interactions professionnelles des uns ou des autres. C’est une zone neutre, où on est censé partager du bonheur. Si on veut parler de son travail en famille, rien ne nous l’interdit. Mais on ne doit pas faire subir aux autres les contraintes que l’on vit à son travail.

Pourquoi est-ce si important ?

Tout simplement parce que c’est souvent par là que les relations dans un couple ou avec ses enfants se détériorent. C’est l’un des moments clés de votre journée. Et après avoir vécu des moments difficiles au travail, chacun espère retrouver des moments de paix en rentrant au foyer familial.

En effet, les gens qui nous aiment attendent de nous des paroles gentilles, agréables, pleines d’amour. Ils espèrent légitimement une écoute empathique de notre part, ne nous ayant pas vu de la journée. Ils souhaitent partager les évènements du jour avec nous…

Au lieu de cela, ils reçoivent des mots glacés, désagréables et méchants. C’est la douche froide ! Bien sur, votre intention n’est pas d’être méchant, mais votre attitude tend à prouver le contraire.

Maintenir le lien pour façonner sa vie à tout âge

Avec le temps, l’attitude de votre famille change. On vous évite presque lorsque vous rentrez du travail. Vous trouvez l’ambiance lourde à la maison (alors que c’est vous qui en êtes la cause). Ou pire, vous ne vous rendez compte de rien, perdu que vous êtes dans vos tentatives de digérer votre journée de travail … Qui sait où tout cela peut vous mener ?

Oh ! Parfois vous vous raisonnez et vous efforcez d’afficher un sourire de circonstance en rentrant ! Mais comme ce n’est pas naturel, vous n’obtenez pas la réaction espérée…

Créer un sas de décompression pour faconner sa vie:

Ayant vécu cette situation pendant des années, j’ai fini par trouver une solution qui m’a permis de faire de mes retours à la maison des moments de bonheur.

Je souhaite la partager avec vous, et vous aider ainsi à mieux faconner votre vie. Il faut dire que je faisais des semaines de 70 à 80 heures (en saison) et que ce n’est rien de dire que le stress m’habitait de manière empirique.

Slow down pour façonner sa vie

Je me suis, encore une fois, fait aider par la    nature.

Habitant en bord de mer, je m’arrêtais le soir, entre    mon lieu de travail et la maison, en haut de la falaise, et    je criais (après m’être assuré que personne n’était là  Sourire ), jusqu’au moment où je me sentais vidé de    mon    stress. Parfois, des larmes sortaient. Non pas    de    tristesse, mais c’était nerveux. Il fallait que ça sorte à    ce moment-là, sinon, je savais que ça allait sortir à la maison et me pourrir la soirée. Je savais que j’allais rendre ma famille malheureuse. Ce n’était pas à elle de supporter mon stress, c’était à moi de l’évacuer avant de rentrer.

C’est ainsi que j’ai faconné des soirées agréables en famille. En me créant un sas de décompression.

Tout le monde n’a pas la chance d’habiter en bord de mer. Mais je suis sur que votre environnement vous offre des possibilités de créer votre sas de décompression entre votre lieu de travail et votre maison.

Une forêt dans laquelle marcher avant de rentrer, une salle de sport où vous pourrez décharger le stress accumulé, et si il n’y a rien dans votre environnement immédiat, criez dans votre voiture au lieu de vous remémorer les évènements de la journée et ressasser des idées négatives. Vous verrez, ça fait du bien, ça soulage, et ça évite les conflits à la maison.

En ce début d’année, il est bon de prendre de bonnes résolutions Sourire

Créez votre sas de décompression.

Ce sera l’idée forte du jour.

Cet article vous a plu ? Laissez-moi un commentaire et partagez cette page avec vos amis.

Je vous souhaite une bonne semaine pleine de bonheurs et de partage.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *